Le jeu du nombre caché

Où il s’agit de deviner un nombre entier positif qui vérifie une égalité donnée.

C’est une recherche de solution à l’aide de tâtonnements et d’essais-erreurs, c’est-à-dire une résolution d’équation sans technique algébrique de résolution des équations.

A mon avis, il est important de pratiquer ce travail tout au long du cycle 3 pour deux raisons :

  1. Cela permet de donner du sens à la recherche d’une solution d’une équation.Trop d’élèves de collèges sont tellement obnubilés par les techniques de résolutions qu’ils oublient le but de ces techniques : trouver une solution. Ainsi on observe que certains peuvent écrire en guise de solution x=2x. Avec un tel travail préparatoire, on évitera cet écueil. La résolution consiste bien à trouver un nombre caché.
  2. Les tâtonnements que l’on observent lors d’une recherche non savante de ces solutions préparent efficacement la technique de résolution. Ainsi pour trouver le nombre qui vérifie l’équation 2x+15=115, les élèves verbalisent très vite qu’ils ont cherché un nombre dont le double est 100. Voici, en germe, la transformation qui sera apprise plus tard 2x+15=115 est équivalent à 2x=115-15.

Évidemment, cette série sera utile au cycle 4 comme au lycée pour tous les élèves qui ont difficultés avec la résolution des équations.

Le jeu du nombre caché cycle 3

Le jeu du nombre caché cycle en 4 pages

Le jeu du nombre caché corrigé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *